Rencontrer, écouter, rédiger, partager…

10, c’était bien 10 pour décider de partager cette aventure !
Mais quelle aventure ? Celle où je fais l’interview de belles personnes avec des métiers passionnants et surtout où je m’efforce au maximum d’être fidèle à leurs propos… et apparemment ça marche car les retours sont explicitement positifs !

Ce mois de février, c’était la 10ème édition de Il fait bon voir… une infolettre pensée pour et par De la suite dans les images, à l’attention des responsables de salles obscures et de tous ceux qui s’intéressent à la création cinématographique et audiovisuelle des Hauts-de-France.
C’est un outil pour en savoir plus sur ce qui se trame dans les territoires : rencontres avec les publics, sorties prochaines, tournages en cours, auteurs à pied d’oeuvre, …
C’est un moyen de prendre date avec ce qui se présente à court terme comme avec ce qui est plus lointain, mais fera l’actualité.
C’est une proposition pour mieux connaître les talents et compétences qui s’expriment dans la région.
Et c’est le bon plan pour voir comment De la suite dans les images apporte son soutien à la diffusion des oeuvres aidées, en particulier les longs métrages de fiction, documentaires et d’animation.

Pour faire simple, je gère de A à Z l’édition de cette newsletter et je kiffe absolument d’aller à la rencontre de ceux dont je « tire » le portrait. Evidemment, il y en a que je connais déjà avant de les interviewer (le monde de l’audiovisuel est petit quand on évolue en son sein depuis 20 ans 😉 )

En 10 numéros, j’ai eu la grande joie d’interviewer :
Marine Place – Réalisatrice
Florence Masure – Comédienne
Christine Duquesne – Directrice de casting
Yohan Laffort – Réalisateur
Frédéric Pinelli – Conseiller au Pôle Emploi Spectacle
Eric Deschamps – Producteur associatif
Agnès Raymond-Bertand – Chargée de mission audiovisuel & numérique
Christine Gaymay – Régisseur général
Arnaud Demuynck – Auteur, réalisateur et producteur
Guillaume Morel – Producteur et Distributeur
Samuel Quiquempois – chargé d’actions Cinéma Jeune Public 
Lionel Raepsaet et Maxime Catteloin – Musiciens
Axel Dumasy – Chef machiniste
François Derquenne – Directeur des affaires culturelles
Stéphane Pezerat – Comédien
(pour lire l’article qui vous intéresse, cliquez dessus !)

Et outre le plaisir de mettre le talent d’autrui en valeur, ce qui est fort sympathique également, c’est d’avoir des remerciements en retour !

Merci pour ce bel article ! Ça fait plaisir d’être bien écouté… souvent les journalistes ne restituent pas correctement les propos. Bravo !
C’est très bien, surtout très clair ! On ressent, à cette lecture, le souci pédagogique de donner du sens et de bien faire comprendre les données du sujet. Bravo !
Merci pour votre boulot !
Merci pour l’itw, c’est Top !
Merci beaucoup et bravo, tu as réussi à dire clairement ce que je t’ai baragouiné, ça m’épate. Merci d’avoir magnifié mes dires.
Merci, c’est un super boulot 🙂
Merci d’avoir retranscrit la passion de mon métier.
Merci beaucoup, c’est très bien et très complet ! C’est vachement intéressant, ce que j’dis… 🙂 C’est beau ! Je crois que tu as mieux compris notre boulot que beaucoup ! Merci, c’est très valorisant un tel regard !
Merci pour ton article que je trouve très à mon goût 🙂
Bravo pour ton écriture, et pour ce portrait. Je m’y reconnais !

Bref, le genre de mission qu’il fait bon vivre !!!

MB14 offre à TF1 un Mega buzz positif ou comment les « radio-crochets » du moment buzzent à l’inverse ?

Alors oui, je l’avoue, il m’arrive de suivre régulièrement les auditions à l’aveugle de The Voice… Comment ? Quoi ? Elle regarde TF1 ! 😉
Je trouve le concept des auditions à l’aveugle super intéressant car, pour de vrai, cela donne une chance à tous les candidats, qui ont réussi à passer la première étape du casting, quelque soit leur look et leur physique. Et comme je chante un peu, quand j’ai le temps… :(, je prends beaucoup de plaisir à découvrir ses talents « inconnus » qui osent chanter face à des fauteuils retournés !

Et ce dimanche, même si je n’avais pas regardé The Voice hier, j’aurai vu LE buzz en parcourant le fil d’actualité de mes profils sur les réseaux sociaux !
Et oui ! MB14 buzze à fond et c’est temps mieux ! (lien vers la vidéo au bas de l’article)

1 – Il a choisi Coolio avec Gangsta Paradise, chanson, que je kiffe, sur laquelle je dansais il y 20 ans (No way !!), et sur laquelle je faisais danser mes équipes quand j’étais en charge de créer des spectacles en villages vacances… On a tous plusieurs vies, pas vrai ? 😉

2 – Il est d’Amiens, et même si je ne suis pas picarde, j’y vis depuis 3 ans, et je trouve ça chouette que des talents de cette belle région soient remarqués car il est nécessaire de faire évoluer les préjugés que certains « urbains » peuvent avoir sur ce qui ce fait en « région ». Je sais de quoi je parle étant moi-même parisienne d’origine, je vois encore le visage des gens se « rassurer » quand je leur dis que je suis née à Paris… Et oui la discrimination géographique existe à tous les niveaux (!).

3 – Il est doué ! J’adoooore les artistes qui savent, comme lui, maîtriser leur organe vocal et cette étrange machine qu’on appelle un boucleur en français et un looper en anglais.

A l’aveugle donc les coachs se sont retournés, et ont découvert qu’en plus…

4 – Il est beau gosse !

12744243_1214598201901595_5351341448708943171_n

Bref, le candidat idéal pour The Voice !

Capture d'écran 2016-02-21 19.58.28Ça fait quoi de passer sur TF1 en prime time ?
Ça fait que MB14, de son prénom Mohamed, était à 2000 « fans » sur sa page Facebook fin janvier 2016, à plus de 4000 à la fin de sa chanson hier soir (samedi) et à plus de 17000 au moment où je poste cet article (et à mon avis c’est pas fini !)… Le phénomène est en marche… 5 pages complètes de liens sur Google lorsque l’on tape « MB14 gangsta paradise » moins de 24 heures après son passage TV…
(Edit du 23/02 12h00 : La Fan page de MB14 est à 37000 j’aime (!)… Le buzz ne tarit pas…)

Alors, on pourra relever tous les aspects de la machine « Marketing » qu’est The Voice, on pourra dire que c’est pas l’envie de découvrir de vrais talents qui motivent les producteurs mais juste celle de faire de l’argent avec ceux qui obtiendront les faveurs du public (qui dépensera de l’argent en votant par sms…). On pourra le dire parce que c’est sans doute une partie de la réalité… Mais on ne pourra pas m’enlever de la tête que cette machine, « infernale » certes, permet à des « MB14 » de pouvoir montrer leur(s) talent(s) – parce que lui en a plusieurs (!) – au plus grand nombre et de le mériter amplement !

Ce qui change du concept de La Nouvelle Star sur D8, que je n’arrive plus à regarder tellement on se « moque » (pour être très polie) de ceux qui viennent parfois (souvent) chanter faux.
Alors oui, les « chanteurs » qui se présentent sur D8 le savent, c’est le risque… ils peuvent se faire «lyncher» devant des millions de spectateurs. Et c’est sans doute pour cela que « l’autre » radio crochet s’est fait remarqué cette semaine avec un buzz négatif. En effet, le jury de LNS est fait épinglé, sur la toile, pour « comportement raciste ordinaire ».
Et, en faisant mes recherches sur le buzz MB14, je suis « tombée » sur ce triste extrait de l’émission de mardi dernier…
Alain Manoukian a pourtant la réputation d’être un gars sympa, plutôt ouvert d’esprit, qui créé un festival de jazz dans les montagnes et qui s’intéresse aux cultures, même mystiques, all over the world…
3489089_4_67e0_andre-manoukian_0a21186f0e1092794367593315f7d056Croyez vous vraiment, Monsieur Manoukian, que vous plantiez de bonnes causes dans votre « karma » en participant à ce type de lynchage médiatique où la méchanceté est seulement gratuite ?
Et n’est-ce pas contradictoire avec le fait que vous soyez à l’antenne sur France Inter où l’on est bien loin du concept qui consiste à se moquer des gens ordinaires-qui plus est « étrangers », même s’ils chantent faux, ou alors on le fait avec humour…

Il n’est pas nouveau que D8 soit « estampillée » pour moquerie collective… Et signe que le monde change, et perd ses repères… c’est que bientôt TF1 qui sera remarqué pour sa capacité à valoriser les personnes ordinaires et leur créativité. Car oui, même quand les coachs de The Voice n’appuient pas sur le buzzeur, ils encouragent à chaque fois les « perdants » à ne pas lâcher leurs rêves et se comportent avec « humanité »… C’est fou, non ?

Mais terminons « rythmiquement » ce billet avec la prestation remarquée de MB14, le chanteur-looper-humanbeatbox-picard qui, même s’il ne reste dans The Voice après les « battle » (ce qui m’étonnerait), aura, à partir de ce week-end, plus de facilité, je l’espère, à trouver son public et surtout à l’élargir !
Cliquez sur cette photo pour profiter de la vidéo en plein écran !
Capture d'écran 2016-02-21 21.02.38

« Tell me why are we son blind to see », nous dit la chanson de Coolio… et heureusement depuis samedi (youpi) des millions de spectateurs, et davantage encore sur la toile depuis la diffusion, peuvent voir et apprécier ton talent MB14 ! Come on !!!

@aludv

La « maltraitance » est-elle définitivement banalisée ?

empathyOn dit de moi que je suis empathique, je suis même de ceux que l’on met dans la case «hypersensible»… Vous savez avec « hyper » comme pour « trop » (!)

Heureusement, avec les années, j’ai compris que cette très très très grande sensibilité pouvait être une force et non un handicap ou une « faiblesse ». Je dirais même que c’est cette « capacité » à ressentir, plus que la « moyenne », qui fait de moi une personne capable d’être, notamment dans mon job de consultante, à l’écoute de mes clients et ainsi proposer une offre réellement adaptée aux besoins, et non pas « fourguer » une seule et même méthode qui s’applique à tous !

Cette grande sensibilité me permet de voir la part d’humanité de chacun parfois cachée très très loin… et elle me permet aussi de sentir quand les choses ne sont plus acceptables, ne sont plus « correctes » comme le diraient nos amis québécois, et quand il est plus que temps de dire que l’on n’est pas d’accord !

Evidemment, j’ai appris à maîtriser cette sensibilité et à ne pas pleurer de tristesse ou de rage toutes les 2 secondes, parce qu’il y a, hélas, matière à trouver très très facilement de quoi se retourner le bide non stop, ça c’est certain !
Et malgré cela… Parfois, la cocotte est pleine. Et, partager sur mon blog est un moyen de dépressuriser la cabine, et, peut-être aussi, de me dire que ces messages, envoyés dans l’immense world wide web, trouveront ne serait-ce qu’une personne qui pensera aussi que : trop, c’est trop… !

photo_harcelement_sexuelBref ! Je parle de moi, mais ce n’est pas ça le but ! Le but c’est de partager ici que : autant je suis convaincue que l’être humain a en lui la capacité de se sauver lui-même, et donc de sauver la planète… autant je suis atterrée de sa capacité à être « maltraitrant » envers autrui ! « WTF ! » comme l’explique ici Wikipédia.

Je ne sais pas. Peut-être que trop d’informations « identiques » ont percuté ma capacité d’analyse, dans un temps restreint, pour que j’ai envie de hurler : STOOOOOP !!

1 – Jeudi, remaniement ministériel… Jusque là, bon, vous me direz rien de neuf sous le soleil… Et là, on apprend par la presse bienveillante (humour) que Fleur Pellerin a appris seulement 45 minutes avant l’annonce « officielle » qu’elle n’était plus ministre…WTF ! Peut-on avoir aussi peu de considération pour une personne, quelle soit ministre ou pas d’ailleurs ? On se croirait dans un film américain où l’on y caricature si souvent le fait que l’on puisse, d’un moment à l’autre, être prié de mettre toutes ses affaires dans un carton et quitter son bureau sur le champ…

Capture d'écran 2016-02-16 05.02.552 – La presse « bienveillante » (re-humour)… qui rapporte qu’en « apprenant » la nouvelle de sa fin de mandat, surprise, Fleur Pellerin a manqué de s’évanouir… parce que (quand même – la pauvre) c’est une (faible) femme. WTF ! Je ne sais pas si c’est vrai ou pas, et franchement cela ne me regarde pas, mais si Fleur Pellerin a bien été « choquée » d’apprendre qu’elle était « remerciée » – pendant la pause des débats au Sénat – alors : Youpi ! C’est un être humain et pas un robot !
Et là, seulement sur la journée du 11 février, je perçois 2 formes de maltraitance « banalisée » juste sur la personne de Fleur Pellerin : comment elle a été virée et comment la presse en parle ! Et peut-être même une 3ème avec comment les réseaux sociaux « bloquent » dessus…

3 – Samedi, je prends le temps de discuter un peu avec la maman du meilleur ami de mon fils. Et là, elle me raconte son quotidien au boulot ! WTF !
imgresUn grand groupe qui manage ses équipes de commerciaux à coup d’e-mails «envoyés à tous», où le chef «distribue» des boules rouges ou vertes en fonction des résultats de chacun, où il dit à l’un «Bravo, c’est bien» ou «Dis donc c’est pas très très bien quand même» à l’autre, où tout le monde est infantilisé, rabaissé et mis en compétition aux yeux de tous…
Et parce qu’un jour « trop, c’est trop », la personne dont je vous parle fait « répondre à tous » et explique, factuellement, comment ce genre d’e-mail, et de management, s’apparente à du harcèlement… On la convoque dans le bureau du chef à Paris (parce qu’elle travaille en région) et on lui demande si elle ne va pas bien, si elle a pas des problèmes de santé, on essaye de lui prouver par A + B que c’est là de très bonnes « méthodes » pour « motiver » les équipes, et, parce qu’elle tient tête… on lui dit qu’elle peut partir, si elle n’a pas les épaules assez solides (après 15 ans dans la boîte, c’est sympa). Elle me confie aussi que plusieurs de ses collègues ont fait des tentatives de suicide, que d’autres se shootent au bétabloquants et antidépresseurs (en même temps !!) ou encore à la cortisone, parce qu’on leur ajoute toujours plus d’objectifs à atteindre et qu’ils sont sur les routes, pour certains, de 5h du matin à 21h… Dois-je préciser que c’est un groupe qui vend des médicaments et qui s’efforce toujours et avant tout de satisfaire l’Actionnaire ? Ici la maltraitance n’est même plus banalisée, elle est organisée !

4 – Hier, sur mon fil d’actualité Facebook (parce qu’un de mes contacts l’avait juste « liké »), une vidéo se met en lecture automatiquement (et oui, merci la nouveauté Facebook qui nous « impose » même les images que l’on souhaite pas visionner). A priori il s’agit d’un montage où l’on voit un gars qui filme sa copine, dans le titre en anglais je comprends qu’il y a un lien avec la St Valentin et je baisse donc ma vigilance… Et là… WTF !
Le gars a fait un montage de plusieurs « snapchat » où il a littéralement humilié sa petite amie (réveillée avec de la viande crue lancée au visage, avec une œuf éclaté sur la tête, un seau rempli d’eau glacée, poussée toute habillée dans le canal quand ils font une promenade, piégée à manger des excréments d’animaux et avoir un « Onion ring » en guise bague de fiançailles.
Real-or-FakeEt là on l’espère… pourvu que ce soit du «fake» ! Et puis on réfléchit un peu et là, on flippe… parce que même si c’est un fake, il y a une fille qui a accepté de jouer le « rôle » de la fille sans cervelle qui reste avec son mec même quand il lui fait la blague de lui faire manger du caca !!!! Et si ce n’est pas un fake, on est désespéré d’autant de méchanceté gratuite et d’incapacité à voir que l’on est maltraité… surtout quand on voit le nombre de « likes » qu’il y a sous la vidéo… Et alors on réalise, une fois de plus, une fois de trop, que même si cette « maltraitance » est singée, elle est « célébrée » et fait le buzz justement parce que les images posent le doute que ce soit «pour de vrai», et ce un gars, quelque part à Londres, fait juste ces vidéos « pourries » (appelons un chat un chat) pour avoir un peu de célébrité…

c81Je suis en colère, même si je ne suis pas naïve et que je sais que le monde des Bisounours n’existe pas…

Je suis en colère sans doute parce que mon « hypersensibilité » m’impose de ne jamais oublier que notre passage sur terre est très très très éphémère et que cela paraît quand même plus logique d’y donner du sens, non ?

J’ai le souvenir d’avoir vu sur la toile une phrase qui disait dans l’idée : « que ce que l’on donne aux autres est à nous pour toujours », et cela me paraît tellement vrai… même et surtout si on donne du «caca »… non ?
Barque sur la DordogneAlors je termine, avec un peu d’espoir dans le cœur, ce billet d’humeur, en me réconfortant du fait que toutes ces personnes qui manquent de respect à autrui et maltraitent sans vergogne, et parfois sans avoir conscience de le faire, chargent leur « barque de vie » de « caca » et qu’un jour il faudra bien qu’ils « nettoient » pour continuer à avancer 😉

A bon entendeur…

@aludv

Est-il toujours prudent de surfer sur le buzz du moment pour faire sa comm’ ?

Si vous êtes sur les réseaux sociaux, vous avez eu, durant plusieurs jours, vos fils d’actualités envahis de blagounettes sur la réforme de l’orthographe (et certaines sont drôles d’ailleurs !) et surtout de réactions de personnes non-informées du réel contenu de cette réforme et des réels changements « engagés ».

Je vous conseille vivement cet article du Monde, vous y apprendrez, si vous ne le savez pas déjà, que cette réforme orthographique date de 2008, que ce qui change à la prochaine rentrée c’est les manuels scolaires car les éditeurs ont (enfin!) décidé d’éditer les nouvelles versions des programmes, et, que le ministère de l’Education Nationale, contacté par le Monde, a confirmé que « ces règles sont une référence mais ne sauraient être imposées, les deux orthographes sont donc justes. »
Much ado about nothing ?…

Si comme moi, vous êtes abonnés à la newsletter de voyages.sncf.com, vous avez vu dans votre boite mail un message intitulé « L’accent circonflexe disparaît? PAS NOS OFFRES 100% PETITS PRIX ! »… Pour de vrai ?…
Loin de moi l’envie de « critiquer » la communication de la SNCF, mais j’ai été très très surprise d’un tel choix d’accroche.

Capture d'écran 2016-02-08 20.04.10

Est-il prudent de baser sa communication sur un buzz, qui plus est un buzz « négatif » à l’encontre du gouvernement ?
Je laisse la question en suspens… et je partage humblement mon avis avec une autre question : N’est-il pas plus judicieux, audacieux même, de construire sa communication sur une énergie positive ?

@aludv

Une communication « délaissée » sera difficilement efficace !

Il y a des moments, où parce que trop de fois on a été confronté aux « absurdités » budgétaires de ses clients, ou plutôt de ses prospects qui ne deviendront pas clients faute de budget consacré à la Comm’, on va envie de leur dire que…
imagesNon, les communicants, que vous pensez embaucher pour « 3 francs 6 sous » juste à la fin de votre « chaîne » de production, en espérant faire le buzz parce qu’il suffit juste de créer une page Facebook et un compte Twitter – et hop tout le world wide web est au courant de votre activité, produit, projet… Non, aussi bons que soient ces professionnels, ils ne feront pas de miracle si la communication n’est pas un tantinet réfléchie en amont !

imagesCette semaine, une fois de plus, j’ai été contactée par une société qui avait besoin de communiquer sur les réseaux sociaux  (ici, au sujet de la mise en ligne d’un web-documentaire) et qui n’avait pas beaucoup de budget… Bon, le sujet est intéressant, on se dit qu’on peut faire un effort… Et puis, on découvre que rien n’a été anticipé, que c’est en ligne dans 15 jours et que ni stratégie de communication, ni campagne de presse, ni concertation avec les partenaires n’ont été prévues… Et que là, on vous demande « comment vous allez vous y prendre pour faire le buzz  » (l’éclair ?)
images-1Trop chouette ! En fait on pense que je suis magicienne et on suppose qu’en plus je n’ai pas besoin de gagner ma vie, que je peux travailler plus qu’à plein temps pour des clopinettes (et me passer d’avoir du temps pour travailler pour d’autres clients)…
Dois-je préciser que ses « prospects » là ne sont pas, ou à peine, sur les réseaux sociaux ?…

Non, non, non, je ne râle pas, je ne suis pas en colère… Juste, je ne comprends pas comment on espère travailler sur des projets transmédia, et faire que le travail soit vu, sans anticiper un minimum les choses, sans penser que l’interactivité nécessaire, à la vie du dit projet, ne se fera qu’avec des internautes, qui ne viendront pas se connecter d’instinct (!).

stock-vector-generations-comparison-info-graphic-generation-x-generation-y-cartoon-character-287741636Je suis de ceux qui seraient davantage d’accord avec le fait que les comportements sur le web, ou en entreprise, ne sont pas qu’une question de générations X, Y, Z mais plutôt une question d’état d’esprit, et même d’ouverture d’esprit. Je suis, de part ma date de naissance, une « X », mais je sais très bien que j’agis aussi comme une « Y », et que, notre monde changeant m’a enfin permis d’utiliser mes multiples compétences et d’être acceptée avec mon côté « slasheur« . Cependant il est vrai que les « X » sont moins familiarisés aux médias sociaux que les « Y », bien qu’à l’écart des grandes métropoles, de nombreux « Y » sont loin d’être hyper connectés et d’avoir un comportement innovant…

TransmediaJe m’interroge aujourd’hui sur la façon dont on encourage les « X »(ceux qui travaillaient avant que le monde soit autant connecté) à produire des projets transmédia et connectés, sans les accompagner dans ce monde nouveau (pour eux), ou sans les « obliger » à être accompagnés et donc à prévoir un budget (!).
A quoi cela sert-il, en ces temps bénis où l’on ne jurent que par l’innovation, et où chaque territoire se fait la course pour être le plus « french tech » – high tech – smart tech – et j’en passe, d’obtenir des subventions d’une région, ou même du CNC, pour des projets qui ne prévoient pas la stratégie de la communication on line (et off line) ?
images-1N’est-ce pas comme si un boulanger faisait son pain toute la nuit, le mettait dans son magasin et n’ouvrait pas la porte de celui-ci pour faire entrer les clients au matin ? Ou encore, comme si au sein d’une même rue, en centre ville, il y avaient 5 boulangeries… qu’est-ce qui va faire que les clients en choisiront une plutôt que l’autre ? La qualité du pain certainement, mais aussi et surtout le fait que la communication mise en place (qui revendiquera le meilleur pain) va faire que les gens vont décider de rentrer dans la boulangerie « untel » plutôt que dans les 4 autres !

imgres-2Imaginez juste dans le « world wide web », où WORLD prend plus que son sens, comment les gens font pour décider de télécharger votre appli plutôt qu’une autre, de venir se connecter pour voir votre webdoc… dans la « millionitude » de tout ce qui se trouve sur internet ?
Votre travail doit être de qualité, certes, et alors peut être il sera repéré par ceux qui influencent et donc par ricochet par le grand public aussi… Cependant, pour qu’ils repèrent votre travail, il faut les aider. Et c’est pour ça qu’il y a des professionnels qui savent utiliser au moins « basiquement » les réseaux sociaux, blogger, gérer les relations avec la presse, etc… et surtout qui savent relier/allier la sphère réelle et la sphère virtuelle.

La communication est, tout comme la conception et la production, une étape importante, et même super méga importante, à la réussite de votre projet/produit/service. Si vous négligez cette étape, en n’y consacrant pas assez de budget, ou un (grand) minimum de votre temps… Il y a peu de chance pour que vous ayez le succès que vous méritez d’avoir 😉

keep-calm-have-an-attitude-of-gratitudeEn écrivant ces lignes je réalise combien j’ai la chance que mes clients, du moment, soient de ceux qui ont compris que la communication autour de leur activité était une nécessité vitale qui leur permettra d’être vu pour pouvoir continuer à exister ! Merci la vie !

Réussir son pitch : le fond et la forme !

Dans le cadre de mes missions d’accompagnement auprès d’étudiants et de jeunes entrepreneurs, afin de les soutenir dans la préparation de leur pitch, en vue de s’exprimer devant un jury et/ou des investisseurs, nous travaillons bien entendu le fond, le contenu, les propos, le discours… Mais il est important aussi de ne pas négliger la forme !

La réussite (ou pas) de votre pitch, de comment vous allez donner envie de vous suivre, dépendra de votre façon de communiquer sur votre projet… Ainsi, votre style, votre posture, votre présence physique, le choix des émotions que vous voulez faire naître dans votre auditoire, sont autant de « clés » à prendre en considération pour mettre toutes les chances de votre côté !

Dans la vidéo, ci-dessous, Will Stephen, nous démontre, avec beaucoup d’humour, à quel point l’attitude, lors d’un pitch, d’une conférence ou tout autre intervention orale, est capitale pour en assurer la réussite et captiver le public.

Amusez-vous aussi à écouter la vidéo sans le son 😉

@aludv

Quand Nicolas Hulot break the Internet

Il n’est plus la peine de présenter l’action de Nicolas Hulot et de sa fondation.

couv-livre-osonsA quelques semaines de la COP21-pour un accord universel sur le climat, hier soir en direct live sur la toile depuis le Grand Rex, Nicolas Hulot, entouré de ses invités, présentait sa proposition de feuille de route alternative pour les Etats et suggérait, avec son manifeste Osons : Plaidoyer d’un homme libre, 12 propositions concrètes aux politiques et 10 engagements individuels pour que chacun puisse également faire bouger les lignes à son niveau.

Capture d’écran 2015-10-07 à 21.37.14

Capture d’écran 2015-10-07 à 18.18.03Pour inciter les citoyens à signer l’appel aux chefs d’états, qui seront présents lors de la COP21, afin qu’ils s’engagent résolument à adopter toutes les mesures nécessaires pour limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C, Nicolas Hulot et sa fondation ont diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo dans le but de « break the internet »…
Et les serveurs ont buggé ! Impossible de signer l’appel pendant plusieurs heures !

Capture d’écran 2015-10-07 à 22.09.33La recette de ce buzz-crash ? Faire appel aux stars du net ! Bénévolement les youtubers, qui savent comment diffuser l’info sur le net, ont participé à cette vidéo pour enclencher l’appel à signatures chez les jeunes ! Et les serveurs ont saturé !

En quelques heures la vidéo à dépasser le million de vues rien que sur la page Facebook de la fondation, et ce matin, sur cette même page on comptabilise plus de 2,5 millions de vues (et plus de 500 000 sur le youtube de Golden Moustache. Les serveurs quand à eux sont à priori opérationnels (puisque j’ai pu signer ce matin ;)).

Une leçon de communication ?
Capture d’écran 2015-10-07 à 21.58.53Clairement ! L’auto-dérision ça marche quand c’est bien fait !
Et surtout, ils ont su faire une communication qui va toucher sa « cible »… La planète de demain appartient aux « jeunes » d’aujourd’hui, ils l’ont bien compris, et c’est pour cela qu’ils savent efficacement passer le message ! Et soyons clairs, sans climat… Plus de planète…

Une façon de dire intelligemment qu’ils ont « intégré » quels sont les enjeux prioritaires ?
Un message clair qui devrait arriver jusqu’au politiques visés. Reste plus qu’à espérer qu’ils l’écoutent.

Tout cela met en lumière une chose, plusieurs millions de personnes sont prêts à oser changer de paradigme pour ne pas courir la tête la première dans le mur.

Allez, pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas encore vu cette vidéo. Enjoy !

Et à méditer : «La planète peut se passer de nous, mais nous ne pouvons pas nous passer d’elle».

Quand à moi, je retrouve Nicolas Hulot en live, samedi 10 octobre, lors de la 4ème édition du Forum International de l’Evolution de la Conscience, sur le thème : Vivre son utopie. Je vous raconterai 😉

@aludv