Patrick Robin face à Goliath

Est-ce que l’on peut se permettre de dire à une personne que l’on ne connaît pas, avec qui on a failli déjeuner une fois et que l’on a déjà citée dans plusieurs de ses articles, qu’on la kiffe ? … Que dicte le bon usage ?

Et bien je vais vous le dire : Peu importe si je dépasse les « conventions »…

Patrick Robin, je vous kiffe !!

Ah ! Je me sens mieux, cela fait au moins 2 ans que je garde ça pour moi 😉

Capture d’écran 2015-10-08 à 17.42.06J’ai capté Patrick Robin sur la toile au moment du mouvement des Pigeons, les entrepreneurs en colère, parce que j’avais écrit 2 articles sur le phénomène, ICI et ICI.
J’ai tout de suite aimé son franc-parler, sans langue de bois, et surtout sans agressivité.
Et ce que j’ai particulièrement aimé, c’est sa façon naturelle de présenter son parcours d’autodidacte assumé, qui nous rappelle que la réussite ne dépend pas des diplômes que l’on a, mais bien de sa créativité et de sa capacité à réaliser ses idées.

Discrètement donc, je suis l’aventure entrepreneuriale de Patrick Robin, en me disant souvent que je vais le recontacter pour reprogrammer ce déjeuner avorté, et puis le temps passe…

Et là, je suis tombée sur la nouvelle… Ne v’là ti pas, alors qu’il est désormais « tranquillement » Managing partner chez Avolta depuis 2013, après « juste » une vingtaine de sociétés créées, Patrick Robin lance un nouveau un concept, et non des moindres…
Easy Life Premium !

Alors que « l‘on » se plaint des « grands » qui mangent tout sur leur passage et qui font mourir les PME des pays où ils s’installent, Patrick Robin, lui, y voit l’opportunité de transformer la contrainte en levier marketing !

e-shop keyboard key. FingerAlors, il pense « Easy Life Premium », face à Amazon Premium. Amazon Premium qui, rappelons-le, propose un forfait livraison à l’année de 49 €, quel que soit le nombre de commandes et d’envois sur la période – ainsi quand le consommateur a déjà payé ces 49 €, il ne commande plus ailleurs.

rZy-EoI4_400x400Ce que propose Patrick Robin, c’est de la concurrence collaborative !
Easy Life Premium (EL’P), avec le soutien d’Avolta Studio, a l’ambition de fédérer les plus grandes marques et distributeurs français, puis européens, pour proposer les frais de livraison et de retours gratuits à tous ses membres, moyennant un abonnement de 49 euros par an.

Jouer collectif, agir et non se plaindre, réagir avant qu’il ne soit trop tard. Et surtout proposer une alternative au consommateur pour qui ne plus commander chez Amazon aujourd’hui devient un acte quasi révolutionnaire, tant tout le reste est beaucoup moins pratique… J’ai envie de dire Big Up !!

Patrick Robin le dit, Easy Life Premium n’est pas, pour lui, une société de plus mais bien « la structure d’accueil d’un engagement, d’une volonté, d’une ambition, celle de ne pas regarder les GAFA (Google Apple Facebook Amazon) grignoter petit à petit tous les territoires de l’économie de notre pays. Je respecte leur talent, leur audace, leur efficacité, mais pour autant mon admiration ne sera pas passive et béate. Bien au contraire, elle me donne une furieuse envie d’en découdre, certes avec bienveillance, mais avec une volonté sans faille ! »

Je ne sais pas pour vous, mais moi, quand je tombe sur ce genre de nouvelles, ça fait chaud à mon cœur et cela me donne envie de continuer mon parcours d’entrepreneure avec force et détermination (même si le parcours n’est pas rose tous les jours).

Et si j’osais, j’ajouterais :
Merci Patrick ! Quand vous voulez, pour reprogrammer notre déjeuner d’il y a 2 ans 😉

@aludv

Photos : Avolta; tourmag.com, frenchweb

Grands Prix du Business durable : Votez pour LuckyLoc !

Capture d’écran 2015-10-06 à 11.30.51J’ai découvert LuckyLoc en 2012. Tellement fan du projet que j’ai déjà écrit sur cette aventure entrepreneuriale ICI, ICI, ICI et ICI !

Créé par Claire et Idris, LuckyLoc propose un service gagnant/gagnant pour les loueurs de voiture et les particuliers : Vous êtes particulier, vous avez besoin d’un moyen de transport pour le boulot, ou même pour déménager ? Et si vous rameniez dans son agence d’origine un véhicule pour seulement 1 euro ?

En ligne depuis 3 ans, LuckyLoc compte désormais 80.000 utilisateurs.
Une offre qui permet aux loueurs de voiture d’offrir à leurs clients la possibilité de déposer le véhicule dans une autre agence que celle de départ et aux particuliers de « louer » toutes sortes de véhicules à un tarif plus qu’accessible !

LuckyLoc a été sélectionné pour concourir aux Grands Prix du Business durable, organisés par BFM Business et cette semaine vous pouvez voter pour eux !! Cliquez ICI !!

Envie d’en savoir plus ? Vous pouvez apprécier, en cliquant sur la photo ci-dessous, le reportage de BFM qui vous dit tout (ou presque) sur LuckyLoc.

Capture d’écran 2015-10-06 à 11.44.33

@aludv

Et si il ne dépendait que de nous d’être chanceux ?

Philippe Gabilliet, Professeur de psychologie à ESCP Europe (Paris), spécialiste des stratégies mentales de la réussite et Vice-Président de la Ligue des Optimistes, nous proposait il y a quelques jours dans le HuffintonPost de nous pencher sur vos capacités à fabriquer notre chance.

Dans son article, Philippe Gabilliet pose 5 points :
– La chance est d’abord le produit d’une disponibilité intérieure
– La chance est aussi une affaire de connexion avec les autres
– Les chanceux sont souvent experts en recyclage de malchance
– La chance durable offre une direction intérieure, celle de l’intention créatrice
– Il n’existe guère de chance qui soit à la fois durable et passive

La « chance » est un sujet cher à Philippe Gabillet, qui déjà en 2009, proposait, au travers de la vidéo (ci-dessous), de voir la chance non plus comme le fruit du hasard, mais plutôt comme un facteur que nous pouvons provoquer.

Pierre Gabilliet estime que les 4 facteurs de réussite sont : Le talent, le travail, disposer des bons outils, et le dernier facteur, « politiquement incorrecte »… La chance.

Avoir de la chance s’apprend et peut se développer… Elle pourrait même être une compétence.
Comment ? A partir du moment où nous savons être attentifs aux concours de circonstances et que nous avons la capacité de créer des «ouvertures».

Etre attentif aux opportunités qui élargissent le champ des possibles, être curieux, changer ses habitudes et être en mode « vigilance », c’est ainsi que se créent les opportunités de chance dans l’entreprise (et dans la vie).

La chance n’est pas seulement ce qu’il vous arrive mais la manière dont vous allez l’exploiter : Votre capacité à rebondir.

Vous trouverez, dans cette vidéo, de nombreuses réponses aux questions que nous nous posons sur la manière dont nous devons saisir la chance, notre chance.
Profitez-en et créer vos opportunités, car comme nous le souligne Pierre Gabilliet :
« La meilleure façon de rencontrer des opportunités, c’est déjà d’en être une soi-même »…

Bonne chance et bonne semaine !

@aludv

Photo : blog.doctissimo.fr